Urbain ou habitable ?

Opération : Etude d’impact paysager et urbain de l’aménagement d’une entrée de ville
Localisation : Serris
Année : 2020
Surfaces : 5ha
Partenaires : Réseau(x) paysage & urbanisme, Bérim, Acogec infrastructures
Maîtrise d’ouvrage : EPA France

Dans le cadre de l’aménagement de la «pénétrante Ouest» et en vue de créer une entrée à la ZAC des Gassets, l’EPA FRANCE nous a confié la mission d’étudier l’impact de cet aménagement. Nous avons abordé le sujet de la «figure» routière comme outild’aménagement du territoire. Nous pensons qu’il est temps de ne plus voir les voiries comme des figures banales de nos paysages.
A l’accolement successif des routes, nous proposons une horizontalité de l’infrastructure. Le partage augmente la rentabilité de la voirie et l’intensité des modes actifs et doux. Nous envisageons l’entrée de ville comme un lieu d’usages ouverts aux automobilistes comme aux piétons ou aux cyclistes. L’enjeux majeur de cette étude révèle une approche de retournement du système commercial qui guide l’urbanisation et enclave les lieux de vie.
Notre préoccupation a été de travailler un profil de voie d’accès qui permette la mise en relation entre la future ZAC et la ville de Serris.
Un premier parcours : la boucle des étangs valorise les déplacements Est-Ouest, aujourd’hui uniquement possibles en voiture.
Un second parcours relie quelques points du plateau de la Brie aux parcs existants du secteur du Val d’Europe et entame une ambition lointaine : relier la Marne et créer le GR de la Brie.
Puis une passerelle Est-ouest traversera les infrastructures, mettant en oeuvre un «spectacle urbain» permettant de relier les morceaux de villes aujourd’hui introvertis. L’infrastructure doit être urbaine plus qu’urbanisable.